Rue
Colonel Cabrié
05600
MONT-DAUPHIN


Intro   Mont-dauphin - notre village

Mont-Dauphin
Photo Myriam Bernaudon.

HISTOIRE

La Fontaine des 4 coins
La fontaine des 4 coins á Mont-Dauphin.
- L'origine de son nom vient de "Mont" dû à l'élévation du plateau et "Dauphin" en l'honneur du seigneur qui porte le nom de la province du Dauphiné.
- Mont-Dauphin est la plus petite commune du département et aussi la plus récente.
- Son édification est directement liée à l'histoire.
- Au XVIIe siècle, Louis XIV en impose à l'Europe entière et lorsque les troupes du Duc de Savoie passent le col de Vars et pillent Guillestre, il charge Vauban de fortifier ses frontières.
- Vauban adresse en septembre 1692 une lettre au ministre de la guerre lui ventant la situation géographique du plateau des mille vents pour construire la forteresse.
- Sur le site de Mont-Dauphin, il y aurait eu autrefois, qu'un écart du village d‘Eygliers, mais il est possible qu'à la préhistoire, le rocher ait été habité comme lieu stratégique ou comme refuge.
Rue de Mont-Dauphin
Rue Catinat á Mont-Dauphin sous la neige.
- La construction de la forteresse commence en 1693 et continuera, malgré la mort de Vauban.
- Sous Louis XIV sont édifiés les fortifications nord, le pavillon de l'horloge, celui des officiers, les casernes, la poudrière et l'église St Louis qui reste inachevée.
- Les travaux se poursuivront sous Louis XV et XVI.
- La lunette d'Arçon, reliée par une galerie souterraine partant du fossé, est édifier à la charnière des XVIIIe et XIXe siècles, selon un dispositif préconisé par le général d'Arçon.
- A vocation militaire, mais aussi civile, comme en témoignent les plans initiaux des rues intérieurs, Mont-Dauphin est qualifiée de ville pour la première fois en 1753.
- La population est cependant offert aux civiles.
- Dés 1713, la vocation de Mont-Dauphin est un peu déviée, en même temps que le tracé des frontières.
- En 1800, son rôle de place forte est encore diminué, la ville n'est plus qu'un centre de deuxième ligne.
- En 1940, on renonce enfin à utiliser ses équipements, ce qui entraîne une chute importante de la démographie.
- De 400 habitants au milieu du XIXe siècle, Mont-Dauphin passe à 59 en 1958 avec une trentaine de résidents permanents et ce, jusqu'en 1979.
- Aujourd'hui c'est un peu plus de 150 personnes qui y résident.
- Le ministère de la défense permet la réhabilitation de la caserne Campana par la commune.
- Des artisans d'art s'installent, créant ainsi un pôle d'intérêt indéniable.
- C'est la renaissance du village qui espère redevenir un lieu d'échange et de partage quintessence de la philosophie de Vauban dans sa recherche de cité idéale.
Haut de page

VAUBAN

Remparts de Mont-Dauphin
Echauguette et Pelvoux (3943 mètres).
- Sébastien le Prestre de Vauban (1633-1707), maréchal de France sous le règne de Louis XIV, s'illustra comme spécialiste des techniques de siège et de fortification.
- En 1678, il fut nommé commissaire général aux fortifications, puis général de corps d'armée en septembre 1688.
- Il usa de son sens très fin de l'utilisation stratégique de la topographie dans la fortification des frontières nord et est de la France.
- En 1707, il commença à perdre les faveurs du roi, en proposant son "Projet de dîme royale".
- Cet ouvrage dans lequel il préconisait la levée d'un impôt unique (10%) perçu sur les terres et le commerce, dont nul ne serait déchargé par privilège, fut la principale cause de sa disgrâce.
- Au cours de sa carrière, Vauban dirigea plus de cinquante sièges, consolida quelques deux cents soixante-dix forteresses, et en conçut plus de trente.
- Il inventa en 1687 la baïonnette à bague de fixation creuse, qui permettait de faire feu même avec la baïonnette fixée au bout du mousquet.
Haut de page

LES MARMOTTES

Marmotte
Marmotte près du terrier.
- Une colonie de marmottes vit, exceptionnellement a l'altitude de 900 mètres, sous le rocher de Mont-Dauphin.
- A demi-apprivoisé, elles font la joie des nombreux visiteurs qui peuvent ainsi les approcher de prés.
- La marmotte est un animal de la famille de sciuridés (comme l'écureuil) et se caractérise par une fourrure épaisse, brun sombre sur le dos avec de longs poils raides et jaunâtres sous le ventre.
- Ses oreilles sont courtes, sa queue est courte et touffue avec l'extrémité noire.
- Elle possède 5 doigts aux pattes postérieures et seulement 4 aux pattes antérieures.
- Les marmottes vivent en colonie dans de multiples terriers.
- La galerie principale de ces terriers mesure environ 15 cm de diamètre et sa longueur varie de 3 a 10 mètres.
- Il existe 3 sortes de terriers, les terriers d'été, d'hiver, et les terriers de fuite en cas de danger imminent.
- Son principal prédateur est l'aigle royal.
- La période de l'accouplement a lieu a la fin avril, debout mai.
- Après 34 jours de gestation, 2 a 4 marmottons naissent, pesant à peine 30gr.
- en automne, après avoir ramasser près de 12 kilos de foin pour confectionner leur litière, elles se tapissent au fond de leur terrier et hibernent.
- La température de leur corps s'abaisse à 4°, la respiration et le rythme cardiaque ralentissent considérablement.
- Cette léthargie de 6 mois est ponctuée de courts réveils.
- Autrefois elles étaient appréciées pour leur chair et la fourrure confectionnait manteaux et gilets.
- Sa graisse transforme en huile, servait de remède contre les hématomes et les rhumatismes.
- Actuellement, elle peut être chassée pendant 4 jours par semaine et ce, des l'ouverture de la chasse.
-
ExclamationProtéger les marmottes au pied de Mont-Dauphin
- L'Association pour la Protection, l'Etude et la Valorisation des Marmottes d‘Eygliers-Mont-Dauphin (APEVM) est créée depuis le 14 mai 2011.
- Elle vise à protéger et étudier la colonie de marmottes ainsi que leur milieu naturel sur les communes d‘Eygliers et de Mont-Dauphin en collaboration avec les collectivités territoriales et tout partenaire associatif et institutionnel et travailler à la valorisation du site par des actions de sensibilisation, de communication envers les adhérents et les visiteurs.
-Pour soutenir ou rejoindre cette association, Cliquer ici
Haut de page
Le Galet côté rue

Le jardin ombragé et fleuri.

Notre potager cultivé "à l'ancienne"...


La salle

Restaurant
le galet
Chez Jacquie et Fifi
Mont-Dauphin